Livraison OFFERTE via Mondial Relay dès 79 € d’achat

“La consommation de confiseries a battu tous les records pour Halloween l’an dernier. Sur ces deux semaines, le chiffre d’affaires du secteur a atteint son plus haut niveau de l’histoire du bonbon, à 94 millions d’euros.”

Cette phrase d’introduction est tirée d’un article paru dans Les Échos il y a quelques semaines. Chaque année, les chiffres battent les records des années précédentes. Selon Nielsen, les ventes de bonbons ont atteint 687,8 millions d’euros fin août 2022, soit une hausse de 6,8% par rapport à l’an dernier.

Le marché des déguisements et des décorations suit bien sûr la même tendance, les fabricants voyant leurs ventes exploser au cours du mois d’octobre. 

Évidemment, ces chiffres poussent à la réflexion. Comment peut-on encore fêter Halloween sans penser au coût écologique d’une telle célébration ? Faut-il alors arrêter de célébrer cette fête ? 

Chez Luzocréa, nous aimons sensibiliser à l’écologie sans être moralisateurs. Nous pensons qu’il est possible de trouver des alternatives pour continuer de profiter de ces moments festifs tout en pensant à la planète. Alors, voici quelques pistes pour fêter Halloween de manière plus responsable. 

 

L’origine d’Halloween

Petit point d’histoire avant de rentrer dans le vif du sujet. L’origine de la fête d’Halloween se trouve du côté de l’Irlande. 

Le 31 octobre était le dernier jour de l’année du calendrier celte, cette dernière nuit étant celle du dieu de la mort (Samain). D’après les croyances du peuple celte, les nuits plus longues du mois d’octobre permettaient aux fantômes de venir rendre visite aux vivants. Pour se protéger, les Celtes s’habillaient alors avec des costumes terrifiants qui faisaient peur aux fantômes. 

Les Irlandais ont ensuite apporté avec eux cette tradition lors de leur immigration aux États-Unis au cours du XIXe siècle.

Au fil des années, la fête s’est américanisée entre origines celtes et influences mexicaines. En effet, El dia de los muertos est la fête la plus importante de l’année pour les Mexicains. Ils célèbrent leurs défunts qui, selon les croyances, reviennent faire la fête avec eux en ce jour sacré. 

Cette fête est d’ailleurs très bien représentée dans le film de Disney, Coco. Un super film à regarder avec les enfants le soir d’Halloween !

En Amérique du Nord, Halloween se prépare tout au long du mois d’octobre. Les maisons et les magasins se parent d’orange et noir, de toiles d’araignées et autres décorations d’horreur. Le 31 octobre est bien sûr l’apogée où petits et grands festoient chacun à leur façon. Les enfants font le tour des maisons en criant “trick or treat” soit “des bonbons ou un sort”. 

L’arrivée d’Halloween en France

Au début des années 2000, les marques ont essayé d’importer cette fête en France. À coup de marketing un peu trop remarqué, les Français n’ont pas accroché et ce fut un échec commercial. 

Toutefois, depuis quelques années, on voit fleurir de plus en plus de décorations à l’arrivée de la fin du mois d’octobre. Les jeunes adultes se prennent au jeu des soirées déguisées et les enfants suivent bien sûr avec plaisir !

On peut certainement imputer cela à l’influence des séries TV et films américains de plus en plus présents depuis l’avènement de Netflix et autres plateformes de streaming. Les réseaux sociaux ont également levé les barrières entre les continents et la mondialisation s’est intensifiée, amenant les traditions des uns chez les autres.

 

Alors, comment rendre Halloween plus responsable ?

Lorsqu’on fait attention à sa manière de consommer tout au long de l’année, évidemment, on se pose la question du coût écologique d’une telle fête. 

Acheter encore un déguisement pour une seule soirée, une citrouille que l’on s’amusera à découper plutôt que de la manger, tous les déchets qui peuvent résulter de la décoration… Mais n’abandonnez pas votre plaisir pour autant !

Voici quelques idées pour célébrer Halloween de manière plus responsable

  • Utiliser les citrouilles de manière raisonnée : récupérez les graines pour les planter dans le potager pour l’année prochaine. Si vous n’avez pas de potager, vous pouvez les faire sécher et les griller, c’est excellent dans une salade par exemple !
  • Faire des soupes avec la chair de la citrouille et mettre la peau dans le composte. 
  • Fabriquer vos déguisements vous-même ou aller jeter un œil dans les friperies (Emmaüs par exemple). En plus d’être green, vous ne ressemblerez à personne d’autre !
  • Éviter les emballages plastiques pour les bonbons, pourquoi ne pas choisir des petits pochons en tissu qui seront réutilisés ? Les enfants garderont un souvenir plus durable !
  • Faire un tour en magasin bio pour des décorations plus acceptables pour l’environnement.

 

Comme dans la vie de tous les jours, il s’agit finalement de penser nos achats différemment et de se poser la question de leur durée de vie. Ne privez pas vos enfants d’Halloween pour autant, les alternatives sont possibles.